Performance

Réunion

Fonds d’émergence réunionnais, Kapoc accompagne des projets solidaires

15 juin 2015 | PAR Philippe Stéphant
Après la plateforme de « crowdfunding » Poc Poc, lancée en février 2014, le Collège Coopératif de La Réunion lance Kapoc, un fonds d’émergence relevant de la finance solidaire.

Le fonds d’émergence réunionnais Kapoc a été lancé, le 2 juin, par les membres du Collège Coopératif de La Réunion. Après trois ans de gestation, et l’obtention de l’agrément Entreprise solidaire, de la part des services de l’Etat, Kapoc a pu démarrer son activité grâce à une subvention de 31 000 euros de la BPI (Banque publique d’investissement). « Kapoc est une société par actions simplifiées, à capital variable, qui a pour objet de permettre à ses associés d’investir dans des projets en faveur d’un développement intelligent, respectueux et soutenable de notre île, annonce Jacques Tirel, président du Collège Coopératif. Son agrément Entreprise solidaire confirme sa vocation d’utilité sociale pour La Réunion. » Agissant en holding, qui détient des participations dans des entreprises dont elle souhaite le développement à long terme, Kapoc souhaite aider à bâtir des projets pérennes, porteurs d’emplois de qualité, de relations sociales plus riches et ayant un impact positif pour La Réunion. Elle peut donc être rejointe par des épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent, en faveur d’entreprises et d’associations dont l’activité a une forte utilité sociale et environnementale. « Le Collège Coopératif de La Réunion est actionnaire de référence de Kapoc, afin d’en garantir les valeurs. Il dispose de 3 représentants au sein du Conseil d’administration, qui prend les décisions en matière d’investissements, selon les principes fondateurs du fonds, précise Jacques Tirel. » Ce chef d’entreprise est un ancien trésorier de la Chambre des métiers de La Réunion.

Kapoc espère accompagner plusieurs entreprises en 2015

Les actionnaires de Kapoc peuvent être des personnes physiques, des entreprises, des collectivités locales ou des établissements financiers. Ce fonds d’émergence peut donc favoriser une synergie d’investissements selon les valeurs fondatrices de la structure. « Les porteurs de projet qui souhaitent un financement soumettent un dossier de validation à une grille d’appréciation qui tient compte de son aspect sociétal, environnemental, et de son engagement à une démarche sociale dans l’entreprise, explique Jacques Tirel. Kapoc a pour vocation d’investir dans des projets innovants dans leur objet, leur organisation et leur philosophie, et qui font le pari d’une approche alternative à l’économie traditionnelle, afin de contribuer à l’enrichissement social et sociétal de notre île.» Un comité d’engagement, composé de personnalités qualifiées, émet ensuite un avis pour guider le Conseil d’administration dans la décision d’un engagement financier dans le projet. « Nous espérons pouvoir aider 4 ou 5 entreprises, d’ici la fin de l’année, en recueillant 40 000 à 50 000 euros grâce à de nouveaux investisseurs, confie Jacques Tirel. » Même si certains projets soutenus n’aboutissent pas, ces investissements en finance solidaire peuvent attirer jusqu’à 50 % de déductions d’impôt. En février 2014, le Collège Coopératif a déjà lancé la plateforme de « crowdfunding », ou financement participatif, Poc Poc. À travers le site pocpoc.re, de nombreux projets ont été soutenus, à hauteur de quelques milliers d’euros, sur le principe du « don contre don », par des communautés de donateurs privés.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Fonds d’émergence réunionnais, Kapoc accompagne des projets solidaires

Le fonds d’émergence réunionnais Kapoc a été lancé, le 2 juin, par les membres du Collège Coopératif de La Réunion. Après trois ans de gestation, et l’obtention de l’agrément Entreprise solidaire, de la part des services de l’Etat, Kapoc a pu démarrer son activité grâce à une subvention de 31 000 euros de la BPI (Banque publique d’investissement). « Kapoc est une sociét...